La vie avec l’AOH!

La vie avec l’AOH

Une erreur de diagnostic après l’autre

Une patiente atteinte d’AOH décrit comment elle gère personnellement sa maladie et ce qui a changé dans sa vie depuis le diagnostic.

Forts gonflements qui apparaissent subitement dans le visage ou à d’autres endroits du corps, crampes gastro-intestinales douloureuses – les symptômes de la maladie héréditaire rare AOH (angio-œdème héréditaire) sont souvent pris pour des réactions allergiques ou confondus avec d’autres symptômes. Les patients souffrent parfois de nombreuses années avant que le diagnostic exact soit enfin posé. 
 C’est ce qui s’est passé aussi avec Helene Saam, présidente de l’Association AOH suisse et elle-même patiente AOH. Le 16 mai aura lieu la journée internationale AOH. Takeda Pharma AG en a profité pour parler avec Madame Saam des difficultés occasionnées par cette maladie.

Madame Saam, quand a-t-on diagnostiqué chez vous un AOH?

L’association suisse HAE souhaite remercier Takeda Pharma AG pour la publication de cette interview.